<em>Contorsionniste</em>Contorsionniste Huile sur toile, 100 x 200 cm, 2009. <em>Mêlée</em>Mêlée Huile sur toile, 190 x 180 cm, 2009.

Antony WARD

Dans l’ensemble, les peintures confrontent un fond et une figure. Le fond est une confrontation plus ou moins explicite d’éléments complexes, dont les formes peuvent être simplement résolues. La figure est un individu ou un groupe d’individus pris dans une action.
Les peintures sont travaillées en couches et en superpositions, en commençant avec un espace peint à partir d’une ou deux couleurs pour créer un horizon. Parfois, une structure est placée à l’intérieur de l’espace de couleur pour organiser la composition du plan pictural. Comme une sorte de plateforme sur laquelle des éléments picturaux mous, coulants, sphériques, anguleux ou renflés évoquant des têtes, des torses, des bras, des jambes, sont juxtaposés. Ces masses picturales se présentent comme des formes plutôt abstraites qui vont vers une figuration stylisée.

Contorsionniste

Contorsionniste est une peinture au format horizontal et à l'ambiance cinématographique. Un corps surgit d'une ferret représentée en clair-obscur, se métamorphosant en carcasse de voiture. Posée comme une bande occupant tout le plan du tableau, la figure structure l'ensemble de l'espace pictural.

Mêlée

Mêlée regroupe quatre figures agglutinées sur un fond divisé par deux couleurs complémentaires pour créer une profondeur dans le plan de la peinture. La masse picturale laisse émerger des mains ainsi que des traits ("des câbles") qui accentuent la sensation de bloc compact et vibratoire.